Envie de saveurs originales pour changer des pâtes et du riz ? Originaire du pays des pastas et de la mozzarella, on vous propose la polenta, une semoule onctueuse faite à base de farine de maïs – à l’origine et la majeure partie du temps –, qui nous vient tout droit d’Italie ! Vous salivez à l’évocation de lasagnes crémeuses, de pâtes au pesto agrémentées de parmesan fondant, ou encore d’une bonne glace italienne sur une chaude plage d’été ? Perfetto ! Vous apprécierez sans doute ce plat sain et généreux !




Les saveurs italiennes qui donnent envie

Italienne moins connue cependant, la polenta n’est pas en reste ! Originaire de la région du Piémont dans le Nord-Ouest de l’Italie, la polenta a vu le jour en bordure des Alpes, il y a de ça plusieurs millénaires. Dans l’Antiquité, cette farine de maïs cuite à l’eau commençait déjà à se faire populaire. À l’époque cependant, l’orge piquait la vedette au maïs, car l’appellation désignait une farine d’orge bouillie. Par la suite, c’est en mélangeant du millet et du froment qu’on la réalise. Car oui, le maïs c’est bien joli, mais Christophe Colomb n’était pas encore revenu de son road trip en Amérique, à l’époque ! Mais le principe de cuisson restait le même : Transformer la consistance de la farine en un plat complet crémeux ou croquant, en la faisant cuire dans de l’eau ou du lait. Onctueuse à souhait, la polenta peut se consommer de façon variée en fonction des envies : avec ou sans épices, elle peut être servie chaude ou froide, crémeuse ou plus consistante, en purée, en semoule ou sous forme de galettes revenues à la poêle. Les goûts et les couleurs donc, c’est avant tout une affaire de cuisson pour cette recette ultra simple à cuisiner !

Bon, après, la polenta dans l’Antiquité connaissait beaucoup moins de variantes et s’avérait bien moins intéressante en termes de goût et d’originalité… À cette époque fort lointaine, Épicure se déclarait satisfait : « comme Jupiter si on lui donne de la polenta et de l’eau ». Ce n’est pas peu dire !

 

 
Plat 100% maïs = plat 100% santé !

Très facile à cuisiner, c’est généralement un plat qui met tout le monde d’accord : onctueux et doux, il fond sur la langue pour ravir les papilles de tous. Et pas de sueurs froides pour le régime ! Composée de glucides complexes (78g pour 100g de sucres complexes) , la polenta est particulièrement rassasiante et permet de tenir au corps sans rester sur les hanches. Ces glucides agissent de façon à ce que le sentiment de satiété survienne rapidement et de façon durable, car les sucres lents, comme leur nom l’indique, sont digérés lentement par l’organisme. Alliée coupe-faim idéal, il faut cependant se méfier si l’on veut la manger diét’, car elle est souvent servie dans des plats en sauce. Après si vous voulez simplement une recette gourmande et réconfortante, sa base de goût assez « neutre » peut vous accorder toutes les fantaisies, car elle se marie bien avec à-peu-près tout. Le dernier tip trendy gourmand du moment, c’est de la servir au petit-déjeuner, sucrée, agrémentée avec des fruits pour plus de pep’s ! De quoi vous donner une idée originale, pour changer un peu du muesli (qui reste une valeur sûre s’il est bio et sain !).

  

On dit oui au 100% gluten free !

C’est aussi le top pour les personnes intolérantes au gluten, puisque le maïs fait partie des céréales qui n’en contient pas. En plus de la recette originale, d’autres existent sans gluten. Par exemple, les Corses ont refait le concept à leur sauce en pariant sur la farine de châtaigne. Attention cependant à la composition de votre polenta si vous êtes intolérant au gluten, car les variantes et dérivés de la recette originale sont nombreuses, avec toutes sortes de céréales.

 

Des fibres et des minéraux, en veux-tu en voilà

Fibres et vitamine B

La polenta est une bonne source de fibres (environ 7g pour 100g), mais également de vitamine B, nécessaire au bon fonctionnement du système immunitaire, qui lutte contre les maladies cardio-vasculaires, contre les rhumatismes, qui contribue aussi au bon renouvellement cellulaire pour retarder les maladies et traces apparences de vieillesse : le maïs est riche en antioxydants, encore développés à la cuisson. Leur rôle ? Retarder le vieillissement des cellules en dopant leur renouvellement. Enfin la vitamine B est un must anti-fatigue. Et quand on vous dit que c’est un concentré de vitamines B, ce n’est pas une blague : ni tout à fait une céréale, ni tout à fait un légume, le maïs contient en moyenne trois fois plus de vitamines B que la plupart des légumes frais.

 

Un œil de lynx ?

Aussi riche en lutéine et zéaxanthine, deux puissants antioxydants de la famille des caroténoïdes, le maïs protège à la fois la rétine des radicaux libres et s'opposent à la dégénérescence maculaire : traduit en français, cela veut dire que le maïs est bon pour la santé des yeux, pour protéger la vision et en prévenir la dégénérescence. Un plat fait à 100% de farine de maïs réduit en poudre, on adore donc ! De plus, même sous cette forme, le maïs garde une bonne proportion de ses capacités sur notre santé.

 

Un cocktails de minéraux

Les minéraux ne sont pas aux abonnés absents non plus, puisque la polenta renferme également du phosphore (240 mg), lequel participe à la construction des os et permet de fabriquer l’énergie des cellules tout en activant un certain nombre d’enzymes. Par ailleurs, la polenta est source de magnésium (130 mg) qui synthétise les acides gras essentiels (oméga-3 et oméga-6), est responsable de la bonne contraction des fibres musculaires et qui joue un rôle essentiel dans la gestion du stress. La polenta est également une bonne source de calcium (6 g) qui constitue nos os et nos dents et permet de garantir leur bonne solidité. Enfin, elle possède du fer (3,5 mg) qui permet le transport de l’oxygène dans le sang et dans les muscles.

 

          Italienne… mais pas que ! La polenta s’offre aujourd’hui une multinationalité !

La polenta s’est répandue au travers des siècles, et les secrets de sa recette sont devenues la spécialité d’autres régions d’Europe, comme chez nos amis les Alsaciens par exemple, qui ont adopté le concept ! Ils ont créé leur propre recette, en troquant la farine de maïs pour de la farine de blé (bon ok, RIP le gluten free du coup…), pour une recette qui porte le doux nom de griesknepfle (on vous met au défi de le dire dix fois de suite très vite sans avoir la langue qui fourche). Ces petites galettes de semoule peuvent être mangées sucrées ou salées, en fonction des envies ! 
En France, la polenta est souvent consommée dans sa forme traditionnelle dans les repas de village du haut-pays niçois et en Savoie. Cuite à l'eau, elle s'agrémente de beurre, de fromage ou de sauce tomate.

 

Nous vous proposons une recette biolicieuse et 100% saine de polenta crémeuse et ses carottes au ras el hanout, un mélange d’épices de la cuisine maghrébine, pour un rendu doux et épicé qui, on l’espère, piquera votre curiosité… Si l'aventure gustative vous tente, il vous reste jusqu'à mercredi 20 mars 23h59 pour commander : Livraison prévue le 26 mars !

La recette en ligne sur le blog : 
https://rutabago.com/blog/recettes-et-astuces/-recette-de-la-semaine-polenta-cremeuse-et-ses-carottes-au-ras-el-hanout

Pour commander c'est par ici : https://rutabago.com/choisir-box-repas-bio/





Alors, on se laisse tenter ?! ;)