Son nom peut nous laisser croire que c’est une pomme de terre, eh bien que nenni ! La patate douce possède 50% de fibres en plus de sa cousine, son indice glycémique est nettement plus bas (70 au lieu de 90 en moyenne pour les pommes de terre). Bref c’est une vraie alliée pour une alimentation équilibrée !
 

Cette patate vous donne la frite !

Des vertus incroyables

Un peu comme les carottes et les oranges, plus elle est colorée, (elle peut être rouge voire pourpre) plus elle est riche en anti-oxydants, l’anthocyane et les caroténoïdes. Ces deux « champions» ont des actions qui protègent le corps du vieillissement et des maladies associées, comme l'ostéoporose, les troubles cognitifs liés à l'âge, mais aussi les maladies cardio-vasculaires, car ces pigments diminueraient l'oxydation du mauvais cholestérol, véritable facteur de risque. Une consommation régulière permettrait selon plusieurs études de prévenir les risques de cancer de la vésicule biliaire, de la prostate et du sein. La patate douce pourpre, quant à elle, réduirait le risque de cancer colorectal. Et ses effets sont visibles autant à l’intérieur qu’à l’extérieur ! Sa forte teneur en béta carotène vous permettra aussi de prolonger les bronzages de l’été et de vous donner une bonne mine en hiver !

 

Dites AAAAAAAA…

Parce que côté vitamines, on n’est pas en reste ! 100g de patate douce contiennent l’équivalent de 218,75% des Valeurs Nutritionnelles de Référence (VNR) en vitamine A. Quant aux vitamine B6 et vitamine C, on les retrouve à hauteur de 16,43% et de 20,25%. Une carence trop importante en vitamine A pendant une durée trop longue peut entraîner la perte de la vue. Dans certains cas, les carences en vitamine A peuvent également entraîner une perte quasi-totale de la fonction immunitaire et donc être fatales à certaines personnes considérées comme fragiles. La patate douce est même surnommée « la protectrice des tout-petits » car une faible consommation de patate douce pour les enfants en Afrique subsaharienne, plus sujets à des carences, les protégerait d’une grave maladie oculaire.

 

Et une silhouette de patate ça vous dit ?

 Ne vous y méprenez pas, la patate douce est un véritable atout si vous souhaitez maîtriser votre assiette. Elle sera d’une aide insoupçonnée autant dans les régimes hypocaloriques (environ 90 kcal au 100g) ou à faible indice glycémique (46g quand elle cuite) … en plus d’être extrêmement gourmande ! Et son talent caché est de nous procurer une vraie sensation de satiété, ce qui évite tout grignotage (oui, non, mais parce que les chips de patate douce c’est plus des chips gras que de la bonne patate douce, hein, ça compte pas ! Non mais ! On vous voit venir…)

 


Raconte-moi ta douce histoire

A priori originaire du continent Américain, les traces de son existence remontent à 800.000 ans, bien avant la présence d’êtres humains …(c’est dire qu’elle est résistante…quand on vous dit qu’elle est bonne pour la santé, c’est pas des blagues !). Certaines sources affirment qu’elle aurait même fait un voyage en solo jusqu’en Polynésie où elle est également beaucoup consommée. Elle aurait commencé à être domestiquée et cultivée au Pérou il y a près de 8000 ans.

Introduite en Europe par Christophe Colomb avec la conquête du nouveau monde, on la retrouve sur les tables de France depuis 1750.

Aujourd’hui dans le monde, 110.000 millions de tonnes de patates douces sont cultivées par an et le premier producteur est la Chine. La France a importé 40 tonnes en 2017 soit +344% par rapport à 2011. « Les principaux fournisseurs de la France en 2017 ont été dans l’ordre : Espagne (14 493 t), Etats-Unis (12 871 t), Portugal (3 176 t), Israël (2 646 t)… Ceci hors production française qui est difficile à estimer faute de statistiques officielles » explique à FLD Philippe Vernier, agronome plantes à racines et tubercules au Cirad.
Notre production française est donc encore trop anecdotique pour couvrir les attentes grandissantes des consommateurs. 
 

La saison de la patate douce BIO française s’étend de septembre à janvier et elle est cultivée principalement dans l’Ouest de la France. Chez Rutabago, nos patates douces bio viennent tout droit des régions des Landes et de Bretagne !


Une culture responsable

On pourrait presque lui donner 20/20 pour son rôle durable dans notre écosystème. Peu consommatrice d’eau contrairement aux cultures céréalières, elle pousse dans des climats plutôt arides.

Sa production propice à des petits terrains ou terres peu exigeantes, permet de faire vivre plusieurs familles qui la cultivent sur des petits lopins de terre.

En plus d’être nutritive, elle finance réellement une économie locale (si on occulte les gros producteurs industriels bien évidemment !)

 

Les secrets de la patate douce

Saviez-vous que vous pouviez manger ses feuilles, et oui ! Contrairement à la trouvaille de Parmentier dont les feuilles sont toxiques, vous pourrez vous délecter d’une tombée de feuilles de patate douce accompagnée de sa purée. Idéal pour une utilisation anti-gaspi du légume comme on aime. Le tout, c’est de les trouver en magasins, on vous l’accorde !

La patate douce est une cousine des ipomées décoratives qui ornent les balcons de leurs grandes fleurs bleues.

Trucs et astuces

  •        Une fois arrivées chez vous, les patates douces se conservent moins bien que les pommes de terre. Il convient alors de continuer à les conserver au frais.
  •        Vous pouvez manger la peau une fois bien lavée car elle est aussi riche en vitamines.
  •        A choisir, elle doit être lourde et ferme avec une peau lisse et non tachée (idéalement).

 

 

Lundi des patates, mardi des patates, mercredi des patates aussi…

 

Sujette à toutes les fantaisies culinaires, elle se décline aussi bien salée que sucrée. 

  • Salée, cuisinez-la comme la pomme de terre : en robe des champs, à l’eau, rissolée, frite ou en purée. 
  • Côté sucrée, imaginez-la en gâteaux, biscuits, glaces, confitures...

D’ailleurs on dit qu’en France on ne sait pas très bien cuisiner la patate douce, surtout en dessert, mais allez regarder du côté de la Réunion les recettes des gâteaux patates trooooop bons…

 

Chez Rutabago, on vous régale avec plusieurs déclinaisons de patates douces en dahl, en tacos, en röstis, en tajine…
Retrouvez nos recettes livrées chez vous toutes les semaines ! >>> https://rutabago.com/

Cette semaine on vous la propose rôtie au four et gourmande à souhait… Alors avec ou sans patate ? ;)